Le pigeon qui voulait être un canard
EAN13 : 9782747065825
ISBN :978-2-7470-6582-5
Éditeur :Bayard Jeunesse
Date Parution :
Collection :Albums
Nombre de pages :40
Dimensions : 26 x 19 x 0 cm
Poids : 322 g
Langue : français

Le pigeon qui voulait être un canard

De

Illustrations de

Indisponible Indisponible

Logo plateforme

Ce livre est en stock chez 1 confrère du réseau leslibraires.fr,
Cliquez ici pour le commander

Se sentant rejeté - car personne n'aime les pigeons -, Gédéon désire plus que tout être un canard. Car les canards sont mignons, colorés, distingués, eux !
Par chance, Gédéon trouve une paire de palmes qu'il chausse immédiatement. À lui, la nouvelle vie de ses rêves !

Soledad Bravi (Illustrations) a également contribué aux livres...

Image manquante
En stock, expédié demain 14,00 €
Image manquante
En stock, expédié demain 14,00 €
Image manquante
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,00 €
La ménopause, Le bon moment pour s'occuper de soi

La ménopause, Le bon moment pour s'occuper de soi

Soledad Bravi, Fabienne Travers

Denoël

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,90 €
La ménopause, Le bon moment pour s'occuper de soi

La ménopause, Le bon moment pour s'occuper de soi

Soledad Bravi, Fabienne Travers

Denoël

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,90 €
Le Livre des c'est pas moi

Le Livre des c'est pas moi

Hervé Éparvier

École Des Loisirs

En stock, expédié demain 10,00 €
En savoir plus sur Soledad Bravi

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

mais c'est pas grave d'être un pigeon !

5 étoiles

Par .

Difficile de se contenter de ce que l’on a, de ce que l’on est. En tout cas Gédéon, le petit pigeon est triste d’être le mal-aimé des parcs, le souffre-douleur des promeneurs. Ah, si seulement il était un canard. Il aurait une piscine presque privée, la mare du Jardin du Luxembourg, il ferait bombance tous les jours, puisque tout le monde lui lancerait du pain. Il serait le chouchou des enfants. Ce que Gédéon ignore, c’est que les canards finissent très souvent dans le four de ces mêmes personnes qui les adorent aussi en magret ou en foie gras !

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u