Une histoire du cinéma français (1950-1959)
EAN13
9782367162966
ISBN
978-2-36716-296-6
Éditeur
"Lettmotif"
Date de publication
Collection
CINEMA FRANCAIS
Nombre de pages
500
Dimensions
24 x 17 x 3,9 cm
Poids
600 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une histoire du cinéma français (1950-1959)

"Lettmotif"

Cinema Francais

Offres

Autre version disponible

Une histoire du cinéma français se présente comme une série d’ouvrages, classés par décennies successives (des années 30 à nos jours) pour offrir au lecteur un panorama complet du cinéma français. Pour chaque année sont mis en avant les films majeurs, un grand réalisateur, une actrice et un acteur ainsi qu’un grand dossier thématique abordant pour le cinéma les questions essentielles de la période. À travers ces analyses, et la mise en perspective des œuvres et des artistes dans un contexte historique, social, politique et même technique, ce livre se veut le récit pertinent – et à l’occasion, impertinent ! – de l’histoire, riche mais encore trop méconnue, de notre cinéma.
Tome 3 : 1950-1959
Le cinéma français des années 50 n’est pas toujours reconnu à sa juste valeur. Coincé entre un âge d’or qui s’est prolongé jusqu’à la fin des années 40 et l’avènement de la modernité des années 60, la décennie 50 a vite été taxée de conformisme ; une période de “Qualité française” – formule péjorative des Cahiers du cinéma – qui voit tout de même naître des œuvres aussi importantes que La Beauté du diable (René Clair), Le Plaisir (Max Ophüls), Casque d’or (Jacques Becker) ou La Traversée de Paris (Claude Autant-Lara), on se contenterait de moins ! Surtout, avec la démocratisation de la couleur (French Cancan, magnifique hommage de Jean Renoir à son père), l’émergence d’un nouveau polar (Touchez pas au grisbi, Du rififi chez les hommes), l’avènement de nouvelles actrices plus en phase avec leur époque (Martine Carol, Jeanne Moreau, Anouk Aimée et bien sûr Brigitte Bardot), le cinéma français entame déjà sa mue. Et si en 1959 sortent les premiers films de la Nouvelle Vague (Le Beau Serge de Claude Chabrol et Les Quatre Cents Coups de François Truffaut), toute la décennie aura témoigné préalablement d’une aspiration à la modernité : de Louis Malle (Ascenseur pour l’échafaud, Les Amants) à Alain Resnais (Nuit et Brouillard, Hiroshima mon amour) en passant par Jean-Pierre Melville (Deux Hommes à Manhattan) et Henri-Georges Clouzot (Le Mystère Picasso).
Une histoire du cinéma français vous invite ainsi à plonger dans les années 50, une décennie aussi riche que variée.
190 photos NB et couleur.
Version luxe cartonnée.
S'identifier pour envoyer des commentaires.